Photo Comment la reglement encadre le lotisseur ?
13 Dec 2017

Comment la reglement encadre le lotisseur ?

Encadrement

Si vous êtes un lotisseur encore en quête d'expérience et que vous ignorez encore comment établir un devis de viabilisation, n'ayez aucune crainte, nous allons vous présenter ci-dessous quelques astuces efficaces pour établir le devis de viabilisation. Toutefois, il faut savoir que le devis reste très varié vu que le coût dépend de plusieurs paramètres.

La majoration de 20 %

 La première de ses méthodes est celle des « 20 % ». Que ce soit pour un terrain éloigné, ou à proximité, de ces points de raccordement, cette méthode est plus ou moins efficace. Pour un terrain divisé en plus de dix parcelles, cette addition permet de se faire quelques bénéfices, vu qu'après la vente de toutes ces parcelles, le lotisseur pourra obtenir le double de sa dépense de viabilisation. Voici comment fonctionne cette méthode. Pour un devis sécurisé qui prend en compte une certaine marge, nous devrons majorer l'estimation de 20 %, au- dessus de la facturation des fournisseurs de raccordement. Pour ce faire, quelques calculs sont nécessaires. On commence par faire la somme de ce qui est dépensé pour les divers raccordements avec les principaux réseaux (EDF, Gaz de France, etc.). Ensuite, on compte le nombre de parcelles qui peuvent composer le terrain et on commence à estimer un prix non « viabilisé ». Puis, avec une simple règle de trois, on peut déterminer la valeur réelle de la parcelle, en fonction de sa surface, les frais de raccordements.

Cette méthode est aussi bien avantageuse pour le lotisseur que pour le client. Effectivement, la somme des frais avec les 20 % restera plus compétitive pour le client, que s'il prenait lui-même les travaux en charge. Concernant le lotisseur la méthode est également bénéfique surtout lorsque le terrain est divisé en plus de dix parcelles, qui sont toutes vendues.

 

Le devis de la viabilisation en fonction de la surface du lot

Le lotisseur peut diviser son terrain en plusieurs lots qui peuvent varier en superficie. En effet, les plus grands espaces possèdent des frais de viabilisation plus élevés. Pour établir le devis selon les dimensions du terrain, il est nécessaire de calculer en premier la somme dépensée pour la viabilisation du terrain entier. Une fois ce chiffre établi, à partir de la superficie de chaque lot du terrain, il faut diviser la somme obtenue avec le nombre de parcelles de terrain. Bien entendu, la répartition des coûts doit aboutir à une valeur moins importante pour les lots avec une superficie restreinte.

Pour cette seconde méthode, le lotisseur devra être méthodique afin de ne pas fausser les calculs. Heureusement, il suffit de rester logique, de bien prendre en compte l'estimation du montant qu'il veut obtenir. Il ne faut pas oublier la proximité du terrain avec les points de raccordement, ainsi que les moyens mis en œuvres pour rendre le terrain prêt à la recevoir toute construction.